Florie Martin est une maman type « louve » qui milite pour une vie en mode « slow ».

« J’ai fais le choix en Novembre 2014 de quitter l’apparente stabilité d’un CDI de responsable de boutique dans le prêt à porter féminin pour me recentrer sur l’essentiel. »

Déjà très affectée par l’effondrement du Rana Plazza, la surconsommation et les enjeux environnementaux liés à l’industrie de la mode, j’ai imaginé MY PeeK. Le projet a mûri au rythme des rencontres que j’ai pu faire et je me suis vite rendue compte de la croissance exponentielle du mouvement de la « slow-life » Et de la « slow-fashion » Nous sommes nombreux à avoir débuté une consommation en pleine conscience, à avoir investit un cercle vertueux valorisant le savoir-faire, le savoir-consommer (oui cela s’apprend), à avoir une certaine idée des valeurs que nous souhaitons véhiculer et transmettre. Et plus vous vous informez sur les supply-chain, plus vous ouvrez les yeux sur « l’étrange pouvoir des petits riens » sur les impacts que votre consommation peut entraîner. Alors, j’ai décidé d’apporter une petite pierre au pont que nous essayons de bâtir pour demain.

La seconde-main est apparue comme évidente au vu de la quantité démesurée d’achats dans le secteur du prêt à porter. Et puis la mode, on adore, il faut se l’avouer. La mode jetable des géants de la fast-fashion impose un rythme de consommation effréné, faisant prospérer les usines aux conditions de travail plus que douteuses, engorgeant la planète de déchets inutiles, et annihilant également les talents des créatifs (designers, illustrateurs, stylistes…) qui voient leurs œuvres originales copiées sans avoir un quelconque moyen de défense. Se retrouvent ainsi sur le marché des créations originales réalisées avec passion et minutie, au côté d’œuvres copiées, produites à grande échelle et vendues à moindre prix. Ainsi, les savoir-faire s’étiolent, les créateurs étouffent leur pouvoir créatif, préférant œuvrer dans l’ombre, acceptant d’entrer dans le système qui les mettra à terre un jour ou l’autre.

MY PeeK est né, pour vous proposer de jeter un coup d’oeil sur un certain nombres de solutions existantes, et préserver les savoir-faire

Seule, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin

slider_img_02liner-4

MERCI

Mon mari, mes filles, Caroline et Éléonore qui sont bien plus que des amies, ma famille, les amies,

Les merveilleuses rencontres faites depuis le début de cette aventure, mention spéciale à Ingrid (La Demoiselle Gridou) , Anne (Agence Y), Elise, et tout le staff de l’hôtel de Bourgtheroulde de Rouen (Marion, Lucie)

les Arty-Pixies d’aujourd’hui (Les Lovers, Salomet-Sya, Elodie Oberlé, Les Petits Habits de Sarouh, Gauhart, Atelier Julno, Atelier Valgus, Poetic Market) et de demain✨,

Now Coworking (Elodie Mansuy, David Morganti, Agence Y, Leïla Pons, Le Studio Éphémère…), Mellissandre Hhammerer (modèle et créatrice), ma première boutique Rouen, Valérie CML BROC

&

Les Pixies toujours plus nombreuses, sans qui cette formidable aventure ne pourrait exister